AGRONEO
avatar

Marcel Grume

L'utilisateur a rejoint le site le , dernière activité

Messages

Posté , mis à jour

Si je peux vous donner un conseil, évitez de passer plusieurs fois au même endroit.
Vous voudrez sans doute un bon couscous de cet argile, mais le couscous ne sera qu'en surface et au fond vous allez créer une semelle de terre compactée qui sera durablement installée et qui nuira aux plantes.

Amusez vous bien :)

1
1
Posté , mis à jour

Il faut lire :

en une prairie fleurie de type Mellifere & Pollinifère

Le titre aussi:
Conseils équipements d'attelages pour prairie fleurie


Il faut quelques outils mais surtout des semences et ce type de graines n'est pas donné. Pour limiter les coûts je dirais un rotovateur mais c'est pas l'idéal niveau tassement du sol surtout sur de l'argile.
Mais au moins une rotovateuse c'est polyvalent.

Tout dépend surtout de votre patience, plus vous souhaiterez un résultat rapide plus il faudra travailler la terre et donc vous équiper.

Laurent PAGE Le mythe de la prairie fleurie j'y crois pas trop, c'est pour ça que je conseillais un destructeur pour tenter de conserver les plantes les plus grandes.

Laurent PAGE Il peut commencer par nettoyer avec un rotovateur avant de semer, et investir ensuite dans écraseur pour passer un bon hiver sans rien qui pousse et un bon paillage.

1
7
Posté , mis à jour

Elle se caramélisent. Il suffit de les faire cuire normalement puis d'incorporer du sucre humidifié en fin de cuisson.

Mais niveau diététique c'est une catastrophe; non seulement vous aurez énormément de lipide car c'est gras les cacahuètes, mais en plus vous y ajouterez du sucre ce qui vous donnera une bombe calorique.

Laurent PAGE Pique d'insuline et graisse, tout ira donc dans la graisse corporelle :)

3
Posté , mis à jour

On parle d'agriculture intensive, et non de bio.

« aux herbicides, pesticides » ...naturels, mot que vous avez sciemment supprimé car vous êtes dans la doctrine et non objectif.

L'article ne sera pas modifié, il est toujours d'actualité.

Nourrir le monde avec du bio intégriste ne nourrira que les riches.

Laurent PAGE Ah oui.. je n'avais pas vu le « naturels »!

2

Le rotobroyeur c'est ce qui se fait de mieux quand on n'y connait pas grand chose :)

0
Posté , mis à jour

Il faut voir ce qui est disponible comme mouillant anti-lessivage chez votre fournisseur et faire un essai.

Sticman, Biofix ou du sulfate d’ammonium sont des solutions contre le lessivage par la pluie, mais avec 90% de jours de pluies je doute que vous trouviez un produit efficace...

1
3

Vous utilisez déjà l'écobuage qui est une technique similaire.

0

Un sol de sous-bois pour résumer :)

2

Bonjour,

oui vous avez un droit de regard et de choix sur le locataire.

Mais le problème vient ensuite, vous avez l'obligation de mettre en « production » une terre agricole, donc si vous refusez le locataire et que vous n'avez personne à proposer en alternative vous risquez de vous faire spolier de votre terre.

Si vous avez un agriculteur à proposer et que la destination de la terre est en phase avec le schéma départemental d’aménagement, c'est bon. Mais sinon vous risquez de vous voir déposséder.

0

« Pseudomonas savastanoi » est une bactérie, il n'y aucun intérêt à utiliser la bouillie bordelaise en curatif c'est uniquement en prévention. Donc traitez les plants non infectés mais n'attendez aucun résultat sur les plants déjà atteins.

Il faut attendre l'hiver qui va tuer la majeure partie des bactéries, puis dès le printemps traiter régulièrement à la bouillie bordelaise pour éviter la propagation.

Normalement en deux saisons vous devriez réduire l'infestation.

0