AGRONEO

La belladone

Article publié , mis à jour . et .

La belladone, ou Atropa belladonna, fait partie des plantes herbacées vivaces de la famille des Solanacées. Elle est aussi appelée « Belle dame », « Cerise du diable» ou encore « Herbe empoisonnée ». La belladone est une plante toxique qui pousse fréquemment en bordure des forêts et dans les décombres ou lieux abandonnés. Toutes ces parties sont en effet dangereuses pour l'homme. Le nom « belladone » vient du fait que les Romaines se servaient du suc des baies de la plante pour dilater la pupille de leurs yeux. Cette application donnait de l'intensité à leur regard. « Belladone » est ainsi la contraction de « bella donna » qui signifie « belle dame ».

La belladone est une grande plante ramifiée dont la taille peut tutoyer les 1,5 m. Ses feuilles sont ovales, pointues et pétiolées. Les fleurs de la plante sont en cloche et disposées à l'aisselle des feuilles. Elles sont solitaires et pendantes et affichent une couleur brun. Les baies produites par la belladone laissent voir un noir luisant. Elles sont grandes comme une cerise.

Composition

Des alcaloïdes tropaniques comme l'hyoscyamine, l'atropine et la scopolamine sont présentes de façon massive dans la belladone. Il faut savoir que l'atropine est un isomère optique de l'hyoscyamine, ce qui signifie que les deux molécules possèdent la même formule chimique. Cependant, certains substituants de l'atropine ont changé de position par rapport à l'hyoscyamine. Ainsi, la première est l'équivalent du reflet de l'autre. Ces deux molécules ont les mêmes effets toxiques et pharmacologiques même si l'hyoscyamine est plus active. La belladone renferme aussi une coumarine appelée scopolétol ainsi que de l'amidon et des tanins.

Toxicité

L'atropine présente dans la belladone agit sur le système nerveux à cause de ses propriétés anticholinergiques. L'ingestion de la belladone entraine des rougeurs au niveau de la face, une soif intense, une sécheresse de la bouche et des muqueuses ainsi qu'une faiblesse. Une intoxication à la belladone peut se traduire par des hallucinations, de l'agitation et des délires. Le sujet peut en mourir par la paralysie des voies respiratoires. C'est le fruit de la plante qui est le plus responsable des intoxications. Il importe donc de faire très attention car leur aspect attire les enfants.

Traitement d'une intoxication à la belladone

Lorsqu'une personne a été intoxiquée à la belladone, elle doit subir le plus vite possible un lavage gastrique. A défaut il faut lui faire boire un sirop d'ipéca afin de provoquer des vomissements. Le passage des substances toxiques dans le sang peut être freiné par l'administration de charbon activé. Si le sujet est dans état d'agitation, des neuroleptiques peuvent permettre de le calmer.

Utilisation de la belladone

A des fins thérapeutiques, la belladone est administrée pour son action décontractante sur les muscles. La plante parvient à soulager les coliques, les douleurs gastriques et les douleurs intestinales. Les remèdes à base de belladone permettent aussi de réduire les sueurs nocturnes et à tempérer les crises d'asthme. Pour toutes ces indications, l'utilisation de la plante doit absolument se faire sous surveillance médicale.

Svp, notez l'article

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Questions

Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site: