AGRONEO

Culture de la vanille : fertilisation, plantation, pollinisation et ennemis

Article publié , mis à jour . et .

Les meilleures vanilles proviennent de très bonnes variétés et sont produites en employant des techniques rigoureuses et contraignantes. Les productions commerciales sont faites sous serres ou en plein champ. Noté 4.5 sur 5 avec 6 votes

La vanille pousse mieux dans un climat chaud et humide, à une altitude comprise entre le niveau de la mer et 1500 m. Une pluviométrie modérée, comprise en 1500 et 3000 mm, uniformément répartie à travers 10 mois de l'année est l'idéal. Les températures optimales pour la culture sont de 15 à 30 °C pendant la journée et de 15 à 20 °C pendant la nuit. L'humidité relative idéale est, quant à elle, de 80%. Les sols lâches bien drainés, avec un contenu élevé en matière organique et en limon sont les plus convenables.

Fertilisation

Le paillage est une opération importante et de grandes quantités de paillis sont nécessaires. Les apports en fertilisants varient en fonction de la richesse initiale du sol, mais en général on estime que chaque plant de vanille a besoin de 40 à 60 g d'azote, 20 à 30 g de phosphore et 60 à 100 g de potassium. Des apports de fertilisants organiques, à l'instar du fumier, du compost et des tourteaux sont requis. La vanille répond bien aux engrais foliaires. A cet effet, une solution à 1% de NPK 17-17-17 est recommandée.

Plantation

Cette opération est réalisée par bouturage. Dans les climats tropicaux, la période, qui s'étale de septembre à novembre constitue la période idéale de plantation. Il faut prévoir des trous de 45 cm de profondeurs. Ces trous auront un espacement de 60×60 cm. Un ombrage de 50% devra être réalisé afin d'obtenir une croissance optimale. On veillera également à pailler les allées avec de la fibre de coco afin de fournir un microclimat adapté aux plants de vanille.

Les boutures à utiliser devront, elles, provenir de portions de la plante, n'ayant pas encore fleuri. Juste avant la mise en terre, ces boutures devront être soumises à un stress hydrique. Cette opération permettra un enracinement plus rapide. De leur côté, les arbres devant servir de tuteurs devront être plantés 3 mois avant la mise en terre des plants de vanille. Il faudra prévoir un minimum de 2000 boutures par hectare.

Pollinisation

La floraison a normalement lieu tous les printemps et sans pollinisation, les fleurs se fanent et tombent. Chaque fleur doit être fécondée à la main dans les 12 heures suivant son éclosion. La pollinisation naturelle est effectuée par les abeilles du genre Melipona, mais ces pollinisateurs n'existent pas en dehors de l'aire d'origine de la vanille. En conséquence, toutes les vanilles cultivées sont pollinisées manuellement.

Ennemis

La plupart des maladies proviennent des mauvaises conditions de cultures, telles que l'excès d'eau, un drainage insuffisant ou un paillis trop épais. La vanille est sensible aux maladies fongiques et virales. Les champignons des genres Fusarium, Sclerotium, Phytophthora, et Colletrotrichum causent la pourriture de la racine, des tiges et des feuilles. Ces maladies peuvent être contrôlées par pulvérisation de bouillie bordelaise (1%), de carbendazime (0,2%) et d'oxychlorure de cuivre (0,2%). La lutte biologique contre la propagation de ces maladies peut être, quant à elle, réalisée par l'application au sol de Trichoderma.

Svp, notez l'article
4.5 6
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Questions