AGRONEO

Oïdium de la pomme de terre

Article publié , mis à jour . et .

L'apparition de l'oïdium, une pathologie végétale qui affecte la pomme de terre, est liée à des conditions climatiques. Les périodes de chaleur associée à une forte humidité ainsi que les écarts importants de température entre la nuit et le jour, favorisent le développement cette pathologie fongique. Noté 5.0 sur 5 avec 1 votes

L'agent pathogène de l'oïdium de la pomme de terre

L'agent causal de l'oïdium de la pomme de terre est un champignon phytopathogène, Erysiphe cichoracearum, qui est parfois appelé Golovinomyces cichoracearum. Cet organisme fongique prolifère facilement lorsque le climat est marqué par une alternance de forte hygrométrie et de période chaudes.

Les symptômes de l'oïdium de la pomme de terre

L'agent pathogène de l'oïdium attaque les feuilles, les pétioles et les tiges, réduisant ainsi considérablement la vigueur de la plante. Le début de l'infection de la plante, est marqué par l'apparition de petites zones sombres sur la surface des feuilles, le long des nervures et des pétioles. Des lésions sombres ou brunes apparaissent également sur ces différents organes de la plante.
Avec l'évolution de la pathologie, une masse blanchâtre d'aspect farineux et gris ainsi que des taches brunes claires couvrent les feuilles, les pétioles et les tiges. Ce revêtement poudreux et les lésions de moisissures rendent difficile la photosynthèse avec pour conséquence le jaunissement des feuilles qui meurent et tombent prématurément. Dans les cas les plus graves, l'infestation de la tige par ce champignon peut également entraîner un ralentissement de la croissance végétative, puis l'effondrement de la plante.

La lutte contre l'oïdium

Pour réduire la propagation de l'oïdium, il faut enlever et supprimer les feuilles ou les plants infectés et éviter toute stagnation de l'humidité en aérant la plantation. En effet, lorsque les plants sont trop serrés, cette pathologie se propage rapidement. C'est pourquoi, un espacement convenable doit être respecté entre les plants en taillant par ailleurs les tiges et les branches pour faciliter la circulation de l'air dans la plantation. Dans le cadre des mesures préventives, l'arrosage du feuillage est fortement contre-indiqué, au cours des périodes de forte chaleur. Aussi, la pulvérisation d'un fongicide efficace permet de traiter l'oïdium de façon curative et préventive.

Svp, notez l'article
5.0 1
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Questions