AGRONEO

Nécroses du pois

Article publié , mis à jour . et .

De nombreux champignons engendrent sur les cultures de pois des nécroses qui affaiblissent petit-à-petit tout le système racinaire de la plante et l'empêche de bien se développer. Ces parasites peuvent agir individuellement ou en association et leurs attaques peuvent être très graves si elles sont précoces. On utilise souvent le terme « pied noir » pour évoquer ce type d'affection sur le pois.

Agents responsables des nécroses du pois et leur transmission

Plusieurs champignons sont impliqués dans la survenue des nécroses du pois. Parmi les plus actifs, on peut citer Fusarium solani, Phoma medicaginis var pinodella et Ascochyta pinodes. Toutefois, Aphanomyces euteiches découvert en 1993, est l'un des plus virulent, notamment lorsqu'il attaque à un stade précoce. Ce dernier est en pleine expansion et est très souvent à la base des cas les plus graves de nécrose du pois.

Symptômes des nécroses du pois

Généralement, on n'aperçoit les symptômes des nécroses du pois qu'à la floraison. Le collet des plantes présentent des nécroses qui sont en forme de traits de plume. Elles s'élargissent au fur et à mesure et entament une progression en hauteur. On constate par la suite un jaunissement, un flétrissement et un dessèchement des plantes, qui sont en outre frappées de nanisme. Au niveau du manchon externe des racines, on remarque des lésions molles, qui sont d'abord de couleur translucide avant de virer au beige. Ceci apparait lorsque la plante est au stade de 5 ou 6 feuilles.

Facteurs de risque des nécroses du pois

La survenue des nécroses du pois est récurrente sur les parcelles de culture compactées et qui ont du mal à ressuyer. Aussi, les excès de pluie favorisent la maladie.

Conséquences des nécroses du pois

Le système racinaire des plantes attaquées devient déficient et il se pose un réel problème pour leur alimentation. Les nécroses entrainent en outre un blocage de leur croissance, ce qui provoque une perte de rendement et de qualité. Ainsi, la grande partie des plantes attaquées meurent avant la production de gousses. Et les rares qui survivent n'en produisent pas en quantité.

Lutte contre les nécroses du pois

Il n'y a pas de solution chimique efficace pour lutter contre les nécroses du pois, à part un traitement de semences qui n'assure qu'une protection partielle. Ainsi, il faut adopter de bonnes conditions de culture comme un travail de la terre en conditions ressuyées, et faire une bonne évaluation du risque par un bon test du sol. Toute parcelle atteinte ne doit pas être exploitée pour la culture du pois pendant au moins 10 ans. La brèche est ainsi toute trouvée pour évoquer l'importance de la rotation de culture dans la lutte contre les nécroses du pois.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.